Festival Musique du Monde

Ensemble

José Maria Gianelli

Ses chansons sont belles et engagées, ses mélodies accrocheuses et ses textes dévoilent une rare beauté, particulièrement en espagnol. Ses chansons recèlent également de belles trouvailles francophones. 

Férus de tango, le pianiste José-Maria Gianelli signe des musiques qui empruntent aux rythmes de Rio de la Plata, aux phrasés jazz et au lyrisme de la chanson française porté par la chanteuse Silvia Sundberg et le guitariste Osvaldo Rabunal.

La formation a sortie un nouvel album : Candombe de Montréal avec la chanteuse Magdalena, retournée au Mexique.

Formation variable : de 2 à 5 musiciens + danseurs.

Candombe de Montréal

Vitrine du disque – 16 avril 2010

Le Devoir   16 avril 2010  Musique
Monde
Candombe de Montréal
Magdalena y José Maria Gianelli
Indépendant

Le pianiste José Maria Gianelli conçoit un tango qui n’a rien d’exclusif: un tango d’ici ouvert aux autres sonorités argentines auxquels s’ajoutent des instruments qui ne sont pas l’apanage habituel du grand genre portègne. Et plus que jamais, l’artiste élargit la perspective en allant jusqu’au candombe à la rythmique africaine. Le répertoire est souvent ponctué de percussions et Gianelli l’explore avec un sautillement délicieux, à moins qu’il ne le colore d’accents bluesy ou jazzy. Tout est acoustique et pourtant transgénique, pour paraphraser la pièce fétiche de l’auteur compositeur. Les textes, chantés avec théâtralité et forte émotion par Magdalena, témoignent, parfois avec un humour mordant, même en français, de la problématique sociale des nouveaux Québécois. Une valeur sûre à découvrir ce soir avec Sergiu Popa, Bataclan, le duo Silk Road et Irem Bekter à la Maison de la culture Ahuntsic-Cartierville.
Yves Bernard

Magdalena y José Maria Gianelli: Candombe de Montréal

***